Aide en allemand

Aide en allemand

Aider les élèves à mieux apprendre

Que retenir des travaux de recherche, en pratique ?

Pour résumer, l’apprentissage par les tests et l’espacement des révisions permettent

1) de ralentir l’oubli des connaissances dans le temps,

2) tout en augmentant la probabilité qu’elles soient disponibles et accessibles rapidement, quand elles seront nécessaires.

Une synthèse de recommandations pour intégrer ces méthodes est proposée ci-dessous. Le numérique peut accompagner cette démarche et participer à l’innovation pédagogique.

  • Utiliser fréquemment l’apprentissage par des tests directement en classe est un excellent format d’évaluation formative, puisqu’ils peuvent donner des informations sur les points du cours qui posent des difficultés, et ces résultats peuvent guider dans la préparation des cours suivants.
  • Les performances obtenues aux tests d’apprentissage ne doivent pas nécessairement constituer une note, mais la régularité avec laquelle les élèves s’en servent et leur taux de progression pourraient servir de points bonus au moment de l’évaluation sommative. Cela permet de récompenser les élèves n’ayant pas les meilleures notes aux examens mais qui travaillent régulièrement, via ces tests d’entraînement.
  • Quel est le format optimal de ces tests d’apprentissage ? Les QCM sont de bons tests d’évaluation formative, à condition d’être bien rédigés : les propositions fausses doivent correspondre à des erreurs qui peuvent être réellement faites par les apprenants. Un QCM efficace est un QCM dans lequel l’apprenant doit faire un effort cognitif réel pour trouver la ou les bonne(s) réponse(s), et non un QCM dans lequel il les trouve par simple élimination. Ces tests peuvent avoir lieu avant la présentation d’un nouveau chapitre du cours, pour évaluer le niveau de connaissances préalables et préparer les élèves à l’introduction de nouveaux concepts clés. Dans un second temps, ces mêmes tests peuvent être à nouveau présentés au moment de la conclusion du chapitre afin de consolider les connaissances abordées depuis le début, d’une part, et d’identifier les notions qui posent encore des difficultés, d’autre part, pour revenir sur le point du cours qui les aborde.
  • Étant donné le bénéfice de cette stratégie pour ralentir l’oubli des connaissances jusqu’au moment d’un examen, l’espacement des révisions dans le temps est également une méthode à privilégier, et peut se combiner à l’apprentissage par les tests. L’utilisation plus fréquente de tests cumulatifs pourrait induire une forme d’espacement dans la révision des connaissances.
  • Dans la logique du « apprendre à apprendre », si vous utilisez ces méthodes actives, expliquer pourquoi vous faites ce choix à vos élèves !
  • Le recours aux outils numériques paraît une solution prometteuse pour intégrer l’utilisation des tests d’entraînement en routine. Cela permet de systématiser les présentations de tests d’apprentissage tout en faisant gagner du temps précieux aux enseignants grâce à la correction automatisée. Par exemple, des outils simples comme Plickers (application d’évaluation diagnostique (formative) et/ou sommative sous forme de questions collectives à choix multiples)permettent de tester les connaissances sur tout un groupe d’élèves. Ce type d’outil à faible coût a l’avantage de donner un aperçu en temps réel du bon niveau d’acquisition des connaissances, en fournissant aux élèves des corrections immédiates et ciblées. De nombreuses plateformes permettent aux enseignants de programmer et de partager des quiz d’entraînement, comme Quizlet, Polleverywhere, Socrative, Google forms, Kahoot!
  • Concernant l’espacement des révisions, des logiciels libres comme Anki ou Mnemosyne permettent de créer des cartes du type « question-réponse » en intégrant un planning de répétitions espacées. Enfin, l’application française N’oublie Jamais permet aux élèves d’anticiper leurs révisions jusqu’à l’examen, en programmant automatiquement les séances de révisions sur un agenda intégré.

 

L'article dont sont issus ces conseils est ici :https://www.reseau-canope.fr/nouveaux-programmes/magazine/developpement-cognitif/comment-mieux-apprendre-pour-consolider-les-apprentissages-scolaires.html

COMMENT « MIEUX APPRENDRE » POUR CONSOLIDER LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES ?

 

 Étude d’Alice Latimier, docteure en sciences cognitives (département d’Études cognitives, l’École Normale Supérieure) et actuellement chercheure postdoctorale à l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Elle est également présidente de l’association Cog’Innov, qui valorise la recherche par des actions de médiation et de vulgarisation scientifique auprès du grand public.

Juin 2020

 

Fiche de synthèse ici : https://www.reseau-canope.fr/fileadmin/user_upload/Projets/nouveaux_programmes/Schema_CANOPE.pdf

 



04/07/2020

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres